L'établissement
Les enseignements
Les services
mar
26

Goncourt des lycéens au LFSL, la littérature s’invite

 » Les élèves de seconde suédois langue étrangère ont un enseignement d’exploration qui est « Littérature et Société ». Nous participons au prix Goncourt des Lycéens. Ce prix français récompense chaque année des auteurs d’expression française. Il a été créé en 1892 suite à la demande d’Edmond de Goncourt dans son testament et est considéré comme le prix littéraire le plus prestigieux et le plus ancien (le prix des Lycéens a deux auteurs en moins que la sélection celui du Goncourt).

 

Les élèves de première y avaient participé l’année dernière de façon officielle, nous le faisons de façon informelle, en bénéficiant de plus de temps parce que les livres sont nombreux : 14, ce qui peut être un rythme soutenu. Chaque livre donne lieu à une critique de la part des élèves, le but étant d’élire l’œuvre qui nous a le plus plu.

 

Parmi les auteurs, certains ont déjà retenu notre attention :

 

* Chanson douce, Leila Slimani

* Tropique de la violence, Natacha Appanah

* Ma part de Gaulois, Magyd Cherfi

* Continuer, Laurent Mauvigner

* L’insouciance, Karine Tuil

 

La gagnante officielle du prix Goncourt est Leila Slimani avec Chanson douce. Ce roman retrace l’histoire d’une nounou nommée Louise et comment elle a sombré dans la folie. Ce récit est issu d’un fait divers s’étant réellement passé aux Etats-Unis au XXI e siècle.

 

Le gagnant officiel du prix Goncourt des lycéens est Gaël Faye avec Petit pays. Ce livre nous emmène au Burundi de la fin du XXe siècle. C’est un livre touchant sur l’enfance d’un garçon, Gabriel. De nombreux débats encore actuels sont évoqués, comme la guerre, à l’aide d’un ton fin et neutre.

 

Par la suite, notre classe a voté et élu un gagnant qui est, comme pour le prix Goncourt des lycéens, Gaël Faye avec Petit pays.

 

Aujourd’hui, dans le cadre de la semaine de la presse, nous avons rencontré deux journalistes dont une qui est venue nous parler de son métier à l’AFP. Nous l’avons interviewée. A la fin, on a exposé ce que nous avons fait en Littérature et Société. » 

Goncourt 2