L'établissement
Les enseignements
Les services

Espace collège/lycée

Quelques rencontres ou sorties réalisées par des classes du lycée français avec leurs professeurs

 

Projet Coménius (février 2015) : http://www.lfsl.net/2015/02/projet-comenius/

 

Littérature et société : rencontre avec Olivier Truc

Le 24 novembre 2014, les élèves de seconde participant à l’enseignement d’exploration « Littérature et société » ont eu le plaisir d’accueillir l’écrivain français Olivier Truc.

Olivier Truc est d’abord journaliste. C’est une passion qui est née lorsqu’il avait dix-sept ans. Il a donc commencé très jeune et s’est formé en grande partie sur le terrain. Aujourd’hui, il est correspondant au journal Le Monde pour la Scandinavie.

Il est également documentariste. C’est la rencontre d’une jeune étudiante engagée dans les élections du parlement sami en 1997 qui l’a poussé à s’intéresser aux Sami. Elle lui parle de la culture sami, des éleveurs de rennes et lui propose de se rendre en Laponie pour rencontrer sa famille. Cela éveille sa curiosité et il commence à s’interroger sur ce peuple, dont il avait jusqu’alors une vision très romanesque, exotique avec ses rennes et ses aurores boréales. Il découvre en fait une terre de conflits, entre les éleveurs de rennes ou encore entre les non Sami et les Sami. Il écrit alors une série d’articles. Puis, il repart vivre plusieurs mois avec la police des rennes pour réaliser un documentaire pour France 5.

Pendant des années, il enquête et écrit sur ce peuple sans savoir qu’il prépare un roman. Entre temps, il publie deux livres, L’Imposteur en 2006 sur un sous-officier rescapé du goulag et Dykaren som exploderade (écrit avec Christian Catomeris) en 2008, et il pense à un recueil de chroniques basées sur ses séjours en Laponie. Mais créer des personnages devient comme un jeu pour lui et il finit par transformer cela en roman policier, Le Dernier Lapon, publié en 2010.

Le Dernier Lapon n’est pas totalement une œuvre d’imagination. Certains personnages sont inspirés de personnes réelles, comme le couple de policiers de la police des rennes et le livre est souvent qualifié de « roman ethnographique » car il rend compte des problèmes rencontrés par les Samis : la disparition de leur langue, la destruction des tambours, l’ élevage de rennes menacé surtout à cause des compagnies minières mais aussi à cause du réchauffement climatique. À travers le personnage, cette fois totalement inventé, de l’éleveur Aslak, il montre également que le peuple sami n’a plus rien à voir avec ce qu’il était il y a cinquante ans (plus aucun éléveur de rennes ne fait son travail à ski). Selon lui, la question du destin de la culture sami se pose d’autant plus qu’elle est assimilée à l’élevage des rennes. Or, seuls 10% des Sami sont éleveurs aujourd’hui et certains experts disent que dans trente ou cinquante ans, l’élevage de rennes aura disparu.

Après le succès de son roman, Olivier Truc a de nombreux projets pour l’avenir : il souhaite donner une suite aux aventures de la police des rennes dans une série de cinq romans au total et vient de publier le second, Le Détroit du loup. Il pense aussi à deux romans historiques et poursuit, bien sûr, ses activités de journaliste.
Emma Alquier, Dounia Belcaïd, Camille Gal, Clémence Longuet, Clémentine Lurie, Agnès Marlart, Ine Van Bortel, élèves de 2de A et B

 

 

 

Visite du musée de l’Armée par les élèves de 1ère ES

Pour commémorer le centenaire de la Première Guerre Mondiale, l’Institut français avait invité les élèves de 1ère ES de M. Maucci à visiter le musée de l’armée le 16 septembre 2014. La visite était suivie de la diffusion du premier épisode de la série de films documentaires « Apocalypse, la première guerre mondiale »  (images d’archives colorisées et sonorisées). La projection du documentaire était précédée de discours de la  conservatrice du musée de l’armée et des ambassadeurs canadiens et français.

 

 

 

Exposition Pompei à Millesgården (Par les élèves latinistes de 4A)

Le jeudi 16 octobre, nous sommes allés sur les pas d’un banquier de Pompéi. Il s’appelait Lucius Caecilius Iucundus et était issu d’une famille d’esclaves affranchis. Nous avons été transportés dans sa maison grâce à un film en 3D puis nous avons visité la reconstitution de son atrium où nous avons pu
découvrir ses fresques, ses archives sous forme de tablettes ainsi que des statues et divers objets. Ces oeuvres datant de 2000 ans et ayant survécu à la terrible éruption du Vésuve nous ont captivés et nous avons également pu apprécier le jardin et la maison du sculpteur suédois, Carl Milles, passionné d’art
antique.

 

 

 

Les classes de 6ème à la découverte de l’Ile de Stora Essingen

En septembre, dans le cadre du chapitre de géographie sur « l’espace proche », les élèves de 6èmes ont effectué une sortie sur Stora Essingen avec leur professeur d’histoire géographie, Mme Teuma, afin de s’orienter sur un plan et repérer divers éléments de l’organisation de l’île tels que : les types d’habitation, les services publics, les transports à proximité, (bus, tramway, avions de l’aéroport de Bromma…).

 

 

 

Visite de l’éco quartier d’Hammarby

Pour illustrer le chapitre de géographie sur le développement durable, les professeurs d’histoire-géographie de 5ème, Mme Teuma et M. Maucci ont organisé une sortie le mardi 7 octobre pour les 5A et 5B et le jeudi 9 octobre pour les 5C à l’éco-quartier d’Hammarby-Sjöstad. Les élèves et leurs professeurs ont assisté à une explication en suédois sur la maquette du quartier et/ou une conférence en anglais à la Glashuset (bureau d’information sur le quartier) où on leur a expliqué les enjeux du développement durable, la transformation du quartier industriel et pollué d’Hammarby-Sjöstad en un éco-quartier et les bons comportements à tenir pour préserver les ressources naturelles: ne pas gaspiller l’eau, l’électricité… trier ses déchets, recycler… Ils ont ensuite pu constater certains des aménagements évoqués en faisant une visite du quartier en lui-même tout en remplissant un questionnaire.