Plan D’égalité

Lycée Français Saint Louis
2019-2020

PLAN D’ÉGALITÉ DE TRAITEMENT

Tous les étudiants ont droit à une protection contre la discrimination, harcèlement et traitement dégradants à l’école.
Depuis le 1 er janvier 2009 en suède, cette protection est réglementée par la loi sur la discrimination et la loi sur les écoles. Selon cette loi, le programme scolaire devrait fonctionner, de manière à assurer un traitement équitable de chaque individu, en revendiquant constamment l’égalité de chacun face aux droits et devoirs de tous au sein de l’établissement.
Le Lycée Français Saint Louis, veille à lutter contre la discrimination et les traitements offensants, via le Plan pour l’égalité de traitement.
Nous travaillons via ce plan à ce que personne ne se sente en insécurité ou soit exposé à la discrimination, au harcèlement ou à tout autre traitement offensant au sein de la fondation. Le conseil d’administration est le principal directeur et décideur de la fondation. Le principal est quant à lui responsable de l’école. Cependant il incombe à tous les membres du personnel de toujours agir si un élève est soumis à un traitement abusif, à l’intimidation ou à un étudiant qui se sent mal.
Chaque année, nous menons une enquête par questionnaire à l’école. Ses résultats et les entretiens sur la santé de l’infirmière scolaire constituent la base des réflexions et des objectifs que nous mettons en place au sein de l’école.

La discrimination :
Il y’a discrimination lorsqu’un individu est traité de manière injuste en raison de : son sexe, son identité ou ses origines, son orientation sexuelle, son appartenance ethnique, sa religion, un handicap, son âge.
Selon la législation suédoise, il existe sept motifs de discrimination. Toutes les personnes ont les mêmes droits, peu importe qui ils sont :
• Appartenance ethnique : origine ou ethnie, couleur de la peau ou autre relation similaire.
• Handicape : limitations physiques ou mentales.
• Sexe : être une femme ou un homme.
• Identité sexuelle : une personne ne se définit pas comme une femme ou un homme, ni ne prétend appartenir à un autre sexe.
• Religion : croyance en différents dieux et religions.
• Orientation sexuelle : homosexuelle, asexuelle, bisexuelle ou hétérosexuelle.
• Âge.

Les traitements dégradants :
Il s’agit d’actes ou de paroles à l’égard d´un autre individu ayant pour but de heurter, blesser, dénigrer, humilier.

Le harcèlement :
Le harcèlement est un enchaînement d’agissements hostiles répétés visant à affaiblir psychologiquement la personne qui en est la victime.
Il peut s’agir de harcèlement moral, comme des insultes ou des menaces, ou d’agressions physiques chez un ou plusieurs individus parfois discriminés sous prétexte de leur couleur de peau, religion, genre, orientation sexuelle ou autres différences comme les capacités physiques ou mentales

Les objectifs de l’école :
L’école doit poursuivre un travail orienté vers l’égalité de traitement.
Par conséquent, chaque année nous évaluons les besoins et points d’améliorations de l’établissement afin de définir les sujets sur lesquels nous devons travailler afin que chacun puisse se sentir en sécurité et traité équitablement.
Ces objectifs doivent être écrit, communiqué et disponible à tous à l’école.

Au cours de l’année scolaire 2019-2020, nous nous concentrons particulièrement sur :
(À venir)

Comment réagir :
Si vous ou quelqu’un d’autre venait à être maltraité où être témoin de maltraitance, il est important d’en parler.
Nous vous invitons à en parler : à votre enseignant principal, Vie scolaire ou avec la curateur, un adulte de votre choix. Il est important de raconter à quelqu’un ce qui s’est passé afin que l’école puisse agir.
Exemples de mauvais comportement qui peuvent être rapportés :
• Frappez, poussez où saisir/toucher quelqu’un d’une manière inappropriée.
• Menacez, êtes désagréable ou propager de fausses rumeurs au sujet de quelqu’un.
• Écrire de mauvaises choses sur quelqu’un sur Internet / les réseaux sociaux.
• Moqueries sur les antécédents scolaires ou l’apparence.

Si ces actes se produisent à plusieurs reprises, cela s’appelle du harcèlement. Nous n’acceptons pas le harcèlement.
Il est important que le harcèlement et les violences ne soient pas assimilées au conflit.

Au Lycée Français Saint Louis, nous utilisons la médiation scolaire lors de conflits.
La médiation est un outil concret permettant de gérer des conflits de petite ou grande envergure, impliquant peu ou beaucoup de personnes. La médiation implique que chaque individu prenant part au conflit devrait être autorisés à s’exprimer et à travailler à le résoudre.
Au cours de la médiation, les étudiants racontent leurs versions de ce qui s’est passé, des conséquences que cela a pour eux, ils assument la responsabilité, si besoin de leur part, du conflit et expliquent comment ils souhaiteraient que leurs relations (en classe, dans le couloir) se poursuivent dans le futur. Si chaque acteurs du conflit participent aux solutions proposés, alors ceux-ci se sentent responsabilisés et la probabilité qu’ils respectent leurs engagements est accrue.

Voir plus (en suédois) : http://www.medlingscentrum.se/konflikthantering_skola/